Le CREPI, une entreprise historienne...

Loin de nous la tentation de jouer les défenseurs de la "vieille France" du bon vieux temps jadis où ça sentait si bon la fleur de Paris, les nostalgiques d'un siècle alors que l'autre arrive, les chauvino-départementalistes prophètes en leur pays... ils sont déjà assez nombreux.

Non, l'objectif est tout autre.

Nous vivons à l'heure du bulldozer et du prêt-à-jeter... Nous sortons déjà de l'âge industriel alors que nous venions peine d'y entrer... Compte-tenu des moyens mis en oeuvre et du rythme où vont les choses, que restera-t-il demain de notre patrimoine industriel ? Non seulement des murs, des cheminées, mais encore de la mémoire des hommes pour certains pas si vieux mais pourtant déjà d'un autre âge ?

Et l'Histoire, ce n'est pas seulement Gizeh, Versailles... ou la Chartreuse du Mont-Dieu...

L'Histoire s'écrit jour après jour ; elle se nourrit de la grandeur et de la misère ordinaires des hommes.

C'est sans doute moins spectaculaire et moins médiatique que les pavés de 68... et ça tombe vite à l'oubli.

C'est pour cette raison que nous voulons tenter de réveiller les mémoires.

 


)...